Background

DÉRIVATION URINAIRE CUTANÉE CONTINENTE

sur devis

C’EST QUOI ?

Cette opération est proposée quand l’urètre normal ne peut pas être utilisé ou lorsque le fonctionnement des mains ou des bras ne permet pas de réaliser des sondages par l’urètre normal. Son but est de faciliter la réalisation des autosondages pour vider la vessie par un nouveau conduit. Pour ce faire, un conduit étanche est créé entre la vessie et la peau (sur le ventre près du nombril ou dans le flanc) par lequel seront fait les sondages.

L’intervention peut être associée à un agrandissement de la vessie.

Le but de l’auto-sondage est d’assurer une vidange régulière de la vessie grâce à l’introduction par vous même d’une sonde dans la vessie. Il est indiqué lorsque le mauvais fonctionnement de la vessie et ou des sphincters de l’urètre ne permet plus une évacuation naturelle des urines. Les sondages remplacent les mictions et permettent d’être autonome pour vider la vessie. Ils permettent aussi d’associer des traitements capables de supprimer les contractions anarchiques de la vessie et de restituer ainsi la continence.

471_PSA-Know-Your-Number_online-FRE

L’objectif du changement de façon de vider votre vessie au profit des autosondages est de vous permettre de vider correctement et totalement votre vessie et de ce fait améliorer votre confort et votre autonomie.

Après une lésion de la moelle épinière ou d’autres anomalies du système nerveux central, on peut noter une modification du fonctionnement de la vessie. Ce dysfonctionnement est à l’origine de symptômes urinaires. De plus sans traitement, il est possible d’avoir des complications rénales (infection, insuffisance rénale, calculs…). Un des traitements de référence est la réalisation d’une vidange mécanique à l’aide d’une sonde par le patient (autosondage).

Cependant, certain(e)s patient(e)s ne peuvent réaliser, de manière autonome, ce sondage par les voies naturelles (urètre natif).

Les raisons en sont les suivantes :

  1. Les limitations de mobilité des bras
  2. Les difficultés de transfert et/ou de déshabillage nécessaire à la réalisation d’un sondage par les voies naturelles rendant le geste impossible au quotidien.
  3. L’impossibilité d’atteindre l’urètre de façon autonome.
  4. Les atteintes anatomiques ou les douleurs de l’urètre.

L’intervention consiste en la réalisation d’un conduit entre la vessie et la paroi abdominale. Deux techniques sont disponibles : soit l’appendice servira de conduit (technique dite de « Mitrofanoff ») soit un court segment d’intestin grêle sera utilisé (technique dite de « Yang et Monti », technique de « Casale »).

La réalisation dans la même opération d’un agrandissement de vessie peut être nécessaire.

SUIVEZ NOTRE ACTUALITÉ

Viande de mouton, à consommer avec modération …

L’Aïd el-Kebir est l’une des principales fêtes annuelles de l’islam au cours de laquelle des moutons sont sacrifiés. Cependant les gens...

Régime au yaourt : une option saine pour perdre du poids

Le régime au yaourt est un régime équilibré qui ne repose pas uniquement sur la consommation de ce produit laitier . Bien qu’il existe des plans « miracles »portant le même nom, nous proposons aujourd’hui un modèle équilibré qui offre de meilleurs résultats sans poser de risques pour votre santé. Le...

Chirurgie esthétique : des risques pour une future grossesse ?

Certaines femmes désirent passer par la case chirurgie esthétique… Mais si elles veulent tomber enceinte par la suite, de telles opérations...